Réduction de 50% sur nos prépas en ligne ACCÈS / SÉSAME avec notre code « Annee2024« 

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

4/5 - (18 votes)

Cette année, vous avez décidé de passer un concours. C’est une grande épreuve qui vous attend. Pour préparer vos concours, deux options s’offrent à vous. Vous pouvez soit choisir de le préparer seul ou alors vous inscrire dans une école ou dans un groupe de préparation aux concours comme concoursup

Pour vous accompagner dans la mise en œuvre d’une bonne stratégie et contribuer à votre réussite à votre concours, nous avons élaboré ce guide pour vous. Il vous guidera dans les choix que vous aurez à faire et vous aidera à travailler de façon efficace.

préparer vos concours

Comment préparer vos concours ?

Un concours est un examen que l’on ne passe qu’une fois l’an. Celui qui échoue n’aura pas d’autres choix que d’attendre l’année suivante et donc de perdre toute une année. Pour éviter un tel désarroi et maximiser ses chances, il est judicieux de préparer son concours.

La préparation d’un concours se fait en plusieurs étapes.

Cette préparation est psychologique, matérielle et personnelle. La réussite à un concours requiert une bonne dose d’engagement de votre personne. Préparer un concours, c’est se donner tous les moyens de le réussir. Nous vous expliquons ici en quelques étapes ce que préparer un concours signifie.

  1. Faire le point sur vos motivations, vos objectifs

Il est capital que vous sachiez pourquoi vous voulez faire ce concours. Votre motivation sera fonction de votre degré d’engagement et de votre détermination dans ce processus. Il y a une grande différence entre passer un concours pour faire plaisir à un proche et le passer pour une ambition personnelle.

Il est important de faire un concours parce que vous le désirez. Connaître vos motivations vous permettra de mieux faire face à l’adversité, aux multiples difficultés auxquelles vous pourrez faire face. Se fixer des objectifs vous permettra de rester concentré tout au long de la préparation.

En fonction de vos motivations, vous pourrez davantage établir vos objectifs à atteindre durant la préparation. L’objectif ultime est certes la réussite à votre concours, mais pour y arriver, vous allez devoir gagner plusieurs autres batailles le long du chemin.

Vous pourrez vous fixer des objectifs journaliers, hebdomadaires ou mensuels. Ainsi, à la fin d’une journée, vous pourrez vous évaluer et voir si celle-ci a été productive. À la fin d’une semaine, vous pourrez faire le même exercice et évaluer votre progression en fonction des objectifs que vous vous serez fixés au préalable.

  1. Faire une liste de vos forces et de vos faiblesses

Vous avez un concours à passer. Ce concours requiert un certain degré de compétence et des aptitudes spécifiques. Il est ici important de bien connaître à quel niveau vous vous situez. Pour cela, vous devez faire une auto-évaluation de vos forces et de vos faiblesses. Une fois que vous les connaissez, vous serez plus à même d’élaborer votre stratégie de travail. Vous saurez sur quel aspect travailler davantage. Aussi, vous saurez où puiser des forces pour maintenir votre confiance.

Ainsi face à une question ou à une épreuve difficile, vous saurez comment la tourner en votre faveur. Un concours peut être composé d’une phase écrite tout simplement. Tout comme il peut être constitué de plusieurs, c’est-à-dire, d’une phase écrite et d’une phase orale. Dans le cas où vous devriez faire face à un interlocuteur, à un Jury, il est nécessaire de faire appel à vos capacités.

Dans ce cas précis, la peur est souvent l’élément qui paralyse le candidat(e) et le prive de ses moyens. Il est donc important de bien connaître ses forces et ses faiblesses afin de rester calme et serein devant la peur ou devant tout autre obstacle.

  1. Déterminer les sacrifices que vous êtes prêt à payer pour atteindre votre objectif

Dans la vie, tout a un prix. Qu’il s’agisse de l’échec ou de la réussite, dans les deux cas, vous aurez un prix à payer. Pour réussir votre concours, vous devez déjà établir ce dont vous êtes prêt à vous priver pour atteindre votre but. Cela pourrait être des heures de sommeil. Vous pourrez par exemple décider de vous priver de sorties entre amis, de vous retirer des réseaux sociaux ou de toutes autres distractions. Ceci dans le but de vous concentrer sur l’essentiel.

Vous pourrez décider de vous priver d’un certain confort pour vous procurer la documentation dont vous avez besoin pour préparer votre concours. Ou même faire des économies pour pouvoir vous inscrire dans un centre de préparation aux concours. Il s’agit de rester concentré durant la préparation. Une fois que vous aurez passé votre concours, vous pourrez vous faire plaisir autant que vous le désirez.

Vous avez sûrement noté que la préparation d’un concours est avant tout psychologique. Pour cela, vous devez bien asseoir ces différents éléments dans votre tête avant de vous engager réellement dans la préparation du concours.

  1. Concevoir votre stratégie d’attaque

Une fois que vous êtes certain de ce que vous voulez réellement et que vous êtes prêt à affronter les batailles qui se présenteront devant vous, faites le point sur votre stratégie d’attaque.

Vous devez faire le bilan de ce dont vous avez besoin pour réussir votre concours. Est-ce des documents ? Avez-vous besoin de l’expérience de personnes ayant déjà eu à passer le concours que vous préparez ? Avez-vous besoin de plus de moyens financiers ?

  1. Choisir votre mode de préparation au concours

Il s’agit de choisir ici si vous allez préparer votre concours seul ou si vous allez faire appel à un centre de préparation aux concours. Dans les deux cas, vous devez dresser un bilan des enjeux que chacune des deux possibilités engendrerait.

Préparer un concours seul, c’est rechercher soit même sa documentation. C’est très souvent travailler en autarcie et ainsi restreindre son réseau. L’avantage dans ce cas, est qu’il est moins onéreux et vous gardez votre liberté sur vos faits et gestes.

Faire appel à un centre de préparation aux concours est plus coûteux, mais présente de nombreux avantages. Vous avez la possibilité d’être en contact avec des personnes qui ont soit déjà passé ce concours que vous préparez, soit qui le préparent tout comme vous.

En plus de cela, vous êtes en contact avec des personnes qui peuvent vous fournir des informations qui vous seront utiles tout au long de votre préparation, et même le jour de l’examen.

  1. Établir un programme de travail et le respecter

Dans la préparation d’un concours, il est important d’être organisé. Pour cela, vous devez faire le point sur vos différentes activités quotidiennes. Ensuite, établissez vos priorités et puis planifiez sur un emploi du temps.

  1. Se documenter sur le concours

Vous devez faire des recherches à propos du concours. Vous devez rechercher les anciennes épreuves. Les traiter plusieurs fois. Vous devez vous renseigner sur la composition du dossier. Vous devez rester à l’affût de toute information concernant le concours que vous comptez passer.

  1. Rester concentré sur votre but

Restez concentrés sur votre objectif à atteindre et travaillez.

Comment se préparer pour le concours ACCES ?

Le concours ACCES est un des principaux concours Post Bac d’écoles de commerce. Il permet d’intégrer des écoles prestigieuses telles que l’IESEG, l’ESDES ou encore l’ESSCA.

Quelles sont les attentes du concours ACCÈS

Pour réussir le concours ACCÈS, il faut avoir des bases solides en raisonnement logique, mathématiques et anglais qui sont les 3 épreuves du concours accès. Les épreuves écrites permettent à la fois de tester les connaissances acquises par les candidats dans l’enseignement secondaire, mais aussi de mesurer leur capacité à réfléchir et à raisonner sur des problématiques données.

Comment se préparer pour le concours ACCÈS?

Pour réussir le concours ACCÈS, il est impératif de s’entraîner, et de s’entraîner avec méthode. Une bonne initiative consiste à établir un planning de révisions au concours acces et d’essayer de s’y tenir le plus possible.

Entraînez-vous à chacune des épreuves du concours. L’entraînement est différent pour chaque épreuve : on ne s’entraîne pas de la même manière à l’épreuve de synthèse et aux QCM.

Pour la synthèse, il faut à tout prix s’entraîner et en faire, chronomètre en mains. C’est sûrement l’une des épreuves qui s’improvisent le moins. Si vous êtes bien entraîné, il n’y a aucune raison que vous échouiez : contrairement à ce que l’on raconte souvent, cette épreuve n’est pas du tout aléatoire et arbitraire.

L’épreuve de raisonnement logique et mathématique doit faire l’objet d’une attention particulière. C’est le plus gros coefficient, donc l’épreuve à ne pas rater ! C’est une épreuve qui nécessite de bonnes connaissances mathématiques, mais aussi un sens du timing. Évitez de passer trop de temps sur une question complexe, faites d’abord les questions les plus faciles puis revenez à la fin, s’il vous reste du temps, aux questions non résolues.

  • Pour bien s’entraîner au concours ACCÈS et connaître tous les conseils utiles, rendez-vous sur la prépa concours accès.

élèves qui étudie

Comment se préparer pour le concours LLCE ?

Les Langues, Littérature et Civilisation Étrangères sont une branche à l’université qui permet de devenir un professionnel de la culture Anglo-saxon. Le candidat à ce concours est évalué sur ses connaissances en matière de langues et de civilisations étrangères.

Quelles sont les attentes du concours LLCE ?

Pour réussir à ce concours, il est nécessaire d’avoir une bonne base en ce qui concerne l’unité en question. Vous devez avoir assimilé les enseignements que vous avez reçus durant vos années de secondaire.

Le concours met également en compétition des passionnés. Il ne suffira donc pas de bien assimiler vos leçons, mais d’y ajouter une bonne dose de passion. Être un bon étudiant de langue, de littérature, c’est être animé d’une passion pour ce domaine. Et lorsque l’on est passionné, cela nous amène à être curieux. Cela nous pousse à aiguiser notre goût pour la littérature, pour les langues.

Durant ce concours, les candidats sont également évalués sur leur bonne capacité de mémorisation. Durant l’année et les années précédentes, ils ont eu à lire des auteurs, des œuvres. On évalue ici la capacité de l’apprenant à lire des textes de plusieurs auteurs et à confronter leurs idées. Il est également évalué sur sa capacité de faire preuve d’originalité, de traduire son point de vue à lui.

Comment se préparer pour le concours LLCE ?

La préparation du concours LLCE passe bien sûr par la révision de ses cours. Durant les cours avec l’enseignant, on étudie les œuvres de quelques auteurs, des textes littéraires et des civilisations précises. Il est question d’être capable de restituer les enseignements reçus.

Au-delà de ceci, la culture générale de l’apprenant est également observée. Un apprenant qui désire passer son concours de LLCE doit être un passionné de lecture. Il ne doit pas seulement lire les œuvres au programme, mais agrandir ses horizons. L’un des avantages de cet exercice est qu’il vous permet de développer votre vocabulaire.

Avoir un vocabulaire bien fourni vous permettra d’utiliser dans votre analyse des mots précis et clairs. Ceci rendra la lecture de votre dissertation plus aisée et plus agréable.

Comme pour tout concours digne de ce nom, pour le préparer, l’apprenant doit rechercher les anciennes épreuves, les traiter. Cela l’aidera à travailler votre méthodologie.

Travailler en groupe peut être un atout majeur, car là, vous aurez l’opportunité de présenter vos résultats de recherche à d’autres personnes qui vous écouteront et vous feront voir les atouts, mais aussi les failles de votre approche.

Le jour J de l’examen, devant l’épreuve, il est important de lire et de relire plusieurs fois le sujet. Vous pourrez alors en ressortir les mots, les définir et circonscrire leur compréhension selon le contexte de leur emploi. Tout ceci concourt à la maîtrise de votre méthodologie de rédaction d’une dissertation littéraire.

Pour la préparation de votre concours LLCE, il est capital de vous entraîner sur la bonne gestion de votre temps. Vous pouvez être rempli de bonnes idées, mais si vous n’arrivez pas à bien gérer votre temps, cela vous pénalise. Durant l’année, exercez-vous à produire des devoirs complets dans le temps alloué à l’épreuve.

On ne le dira jamais assez, lorsque vous préparez un concours, soyez ouverts. Allez vers vos aînés, vos prédécesseurs. Posez-leur vos inquiétudes. Ne soyez pas replié sur vous-même. Un conseil, un témoignage de la part d’une personne qui a déjà eu à présenter ce concours que vous préparez peut vous être d’une grande utilité.

Comment se préparer pour le concours IEP ?

Vous êtes en classe de terminale et après l’obtention de votre Bac, vous aimeriez être accepté dans un Institut d’études politiques. Pour voir votre rêve se réaliser, vous allez devoir passer le concours IEP.

Quelles sont les attentes du concours IEP

Les attentes du jury durant ce concours sont principalement axées sur la capacité du candidat à restituer les connaissances théoriques et les savoir-faire méthodologiques acquis au lycée. Il est question d’évaluer le candidat sur ses aptitudes en ce qui concerne les sciences politiques.

Le concours se déroule en deux phases : une phase orale et une phase écrite. Durant la phase écrite, le candidat devra prouver qu’il a bien mémorisé les savoirs qu’il a jusque-là reçus. Durant la phase orale, le jury ira au-delà des leçons pour interroger la culture générale du candidat. On évaluera également sa personnalité.

Comment se préparer pour le concours IEP

  1. Garder à l’esprit sa motivation

Se préparer pour le concours de l’IEP est s’assurer d’être bien assis sur ses motivations, car durant les épreuves, si votre motivation n’est pas bien ancrée dans votre cerveau, vous serez tenté de tout abandonner. Il est donc important de garder à l’esprit votre motivation. Et dans le meilleur des cas, de la rendre plus réelle à vos yeux au fur et à mesure que vous vous rapprochez de la date du concours.

  1. S’organiser

Si vous souhaitez réussir au concours d’IEP, vous devez établir une stratégie de préparation. Vous devez vous élaborer un emploi du temps qui va comprendre toutes les révisions des programmes des cours et des concours de différentes années. Vous allez également créer des horaires pour la correction de différentes épreuves orales et écrites.

Dans votre organisation, vous allez également vous renseigner sur les différentes dates butoir pour les procédures administratives concernant les inscriptions, la composition du dossier, la date de l’examen. Être ainsi informé de tous les détails concernant les conditions à remplir pour votre participation au concours vous permettra de préparer votre concours en toute quiétude.

  1. Faire des fiches

Les cours de Sciences sont connus pour être volumineux. Pour cela, une des astuces pour retenir rapidement le maximum d’informations est d’établir des fiches. Ces fiches sont des condensés des cours. Votre fiche doit être claire et doit contenir le programme dans son intégralité.

  1. Rechercher les anciennes épreuves et annales du concours des IEP

Traiter des anciennes épreuves ou consulter les annales du concours des IEP vont vous permettre de vous familiariser avec les types d’évaluations. Lire et corriger vos fiches  vous permettra de mieux cerner les attentes des jury. C’est l’opportunité pour vous de vous mettre dans les conditions réelles d’examen. Vous apprendrez également à mieux gérer votre temps devant l’épreuve qui vous est soumise.

  1. Travailler en groupe

Pour la préparation de votre concours, vous pouvez opter pour un travail en groupe. Cela vous donnera la possibilité de côtoyer d’autres camarades qui préparent également le concours d’IEP tout comme vous. Être en groupe stimule l’intelligence collective.

De même, cela vous permet d’échanger des approches méthodologiques, des auteurs, des citations et références. Et surtout, cela permet de garder une motivation dans les moments plus difficiles grâce à la pression sociale. Le fait d’être entouré de camarades permet également de rester focus, d’échanger des supports, mais aussi de tenir un programme de révision commun et de le respecter.

  1. Suivre l’actualité

En ce qui concerne les sciences politiques, il est capital de suivre l’actualité. Les épreuves auxquelles vous serez soumis durant le concours traitent avant tout de votre analyse sur des sujets actuels et de vos prises de position qui en découlent. Il est donc indispensable de consacrer chaque jour au minimum 30 minutes à lire la presse et/ou à suivre le journal et les débats sur les chaînes de radios ou télévisées.

  1. Travailler votre confiance en soi

Durant les concours d’IEP, vous êtes évalué sur votre maîtrise des savoirs que l’on vous a transmis tout au long de l’année. Mais vous êtes également testé sur votre capacité à défendre un point de vue.

Il ne suffit donc pas d’être le meilleur élève de votre classe, ou d’avoir les meilleures notes en classe. Si vous êtes timide, vous échouez. Si vous êtes peureux, vous échouez. Il faut montrer toute la pertinence de son raisonnement et une personnalité qui démontre une analyse personnelle, en cohérence avec le sujet et le contexte qui est le vôtre.

Pour bien préparer le concours d’IEP, il est donc indispensable de rester concentré face à la quantité de travail de révision et de culture générale. Et surtout, il est important de garder la tête froide face à l’intimidation, le doute ou la peur d’échouer.

  1. Suivre une formation

Les formations de préparation aux concours d’IEP vous permettront de vous familiariser avec les différentes épreuves. Concoursup proposer une préparation au concours IEP Vous aurez la possibilité de réviser le programme des concours, de comprendre parfaitement les méthodologies à travers les explications des professionnels qui vous encadreront et surtout de vous entraîner sur des épreuves en condition réelle grâce aux tests réalisés lors des cours de préparation. Vous mettez ainsi toutes les chances de réussite de votre côté en vue du concours. Notre stage Concours Sciences Po Paris peut également vous intéresser si vous cherchez à intégrer les meilleures écoles de sciences politiques

  1. Rester concentré

La préparation du concours d’IEP requiert énormément d’énergie. Pour maximiser vos chances de le réussir vous allez être amené à faire des sacrifices, et même à vous priver d’un bon nombre de choses que vous aviez l’habitude de faire et de personnes avec qui vous aviez l’habitude de marcher.

Seulement, ne vous renfermez pas. Limitez certes vos distractions, mais trouvez le moyen de vous créer un espace détente. Cela vous permettra de rester ouvert aux surprises que peut souvent observer la vie. Mangez équilibré, respectez vos trois repas en moyenne par jour. Faites du sport de temps à autre.

Dormez assez. Cela vous permettra d’aérer votre cerveau, d’être proactif. Et surtout, être en bonne forme éloignera de vous la fatigue. En respectant une pareille démarche, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour passer votre concours.

En Résumé :

Comment préparer un concours ?

Il faut faire le point sur ses motivations, ses objectifs, faire une liste de vos forces et de vos faiblesses, déterminer les sacrifices que vous êtes prêt à payer pour atteindre votre objectif, concevoir une stratégie d’attaque, choisir un mode de préparation au concours, établir un programme, se documenter, rester concentré sur votre but.

Comment se préparer pour le concours ACCÈS ?

S’entraîner avec méthode, différencier les épreuves et s’entraîner de manière différente pour celles-ci. 

Comment se préparer pour le concours LLCE ?

Il faut avoir une bonne culture générale, avoir un vocabulaire bien fourni. Vous pouvez travailler en groupe, bien gérer son temps.

Comment se préparer pour le concours IEP ?

Il faut garder sa motivation, s’organiser, faire des fiches, rechercher d’anciennes épreuves, travailler en groupe, suivre l’actualité, avoir confiance en soi, suivre une formation et rester concentré.


,
Tweetez
Partagez
Partagez